Ma technique d’écriture (roman)

La technique Magicae Verba

Dans ma saga Nauranéüs, j’utilise un technique que j’ai nommé Magicae Verba (la magie des mots). Une des astuces proposées par la méthode Magicae Verba, est de faire intervenir un personnage de manière subtile afin de le réintégrer plus tard et de prévoir cette scène comme un moment fort de l’histoire. Cette technique peut aussi être planifiée avec un événement ou un objet.

Par exemple.

Dans le premier tome (Le messager des Ancêtres) Jennifer Saint-Cleerc passe par trois états émotionnels nécessaires à l’activation d’un objet (dans le second tome) qui lui ouvrira un portail menant à la cité disparue (dans le troisième tome). C’est subtil au point de passer inaperçu aux yeux d’un lecteur qui aurait loupé un tome, mais cela fera le bonheur des lecteurs qui captent tous les détails qui font la différence.

Bien entendu, j’utilise ma technique à une échelle plus petite (un seul roman). Ainsi, dans le premier tome, Jennifer rencontre un libraire qui lui sera bien utile avant la fin de l’histoire…

Le point principal à se rappeler avec cette méthode est de ne pas oublier de refermer une « boucle magique » qui aurait été précédemment ouverte.

Pour connaître toutes mes astuces d’écriture, je vous invite à visiter : http://lesateliersplumeetencrier.com/ecrireunroman/

Merci à M. Didier Coilhac pour ses recherches inspirantes.

Nauranéüs – Le second Mécanisme est enfin disponible au format kindle.
Merci à M. Didier Coilhac pour ses recherches inspirantes concernant les messages secrets possiblement cachés dans les monuments de France.
http://amzn.to/2bvpxkA

Voici un court extrait :
================
― Observe bien, dit Jennifer. Un de ses angles est à quatre-vingt-dix degrés. Je n’ai pas eu le temps de le mesurer, mais à l’œil, il semble correspondre à la proportion de phi.

― Tu as raison, ajouta Dean. Comme c’est étrange!

― Fi? interrogea Julian.

― Phi, P-H-I, précisa Jennifer. On le nomme le nombre d’or. Son équation s’écrit un plus racine de cinq sur deux.

― Ce qui donne 1,61803398875, spécifia Dean.

― Et quel est le lien avec nos recherches? demanda Julian. ― Je ne sais pas, dit-elle. Mais ce ratio est à la base de presque tout ce qui existe comme les coquillages, les tournesols, les choux-fleurs.

― Selon les Grecs, les Romains, les Égyptiens et même les Juifs, 1,618 représentait le nombre divin, l’harmonie cosmique et la création, ajouta Dean.

― Dean a raison, avoua Jennifer. On le nomme aussi la divine proportion ou le nombre de Fibonacci.

― Ça me fait penser à quelque chose… Philip m’a parlé d’un chercheur. Comment s’appelle-t-il déjà?

― Philip du château des Champis? demanda Julian.

― Oui, ce Philip-là… Je me souviens! Il s’appelle Didier. Didier Coilhac. Il a passé plus d’une quinzaine d’années de sa vie à chercher quels messages secrets pouvaient bien être cachés dans les monuments de France comme les châteaux et les cathédrales. Il a découvert certaines choses en se servant des nombres, des lettres et de l’emplacement de certains monuments. Quelques-unes de ses trouvailles étaient en corrélation avec le nombre d’or. Philip m’a raconté que Didier a réussi à lever le voile sur différents codages des initiés tel le roi François 1er. Au Moyen Âge, les bâtisseurs cachaient des messages un peu partout, notamment dans la représentation symbolique d’une statue, dans la direction vers laquelle pointait son doigt ainsi que dans les structures mêmes des bâtiments.

― Et tu crois que les ruines de tout à l’heure sont les restes d’un bâtiment construit par les initiés? s’informa Julian. Car, si c’est le cas, cela signifie que les ancêtres de Jennifer en faisaient partie.

― Il est trop tôt pour affirmer quoi que ce soit, répondit Dean.

― Une chose est certaine, ajouta Jennifer, ce Didier Coilhac est un génie, et je dois le rencontrer un jour. Ses recherches nous seront sûrement utiles pour reconstituer le puzzle que m’a légué grand-mère. Si je me fie aux genres d’énigmes que je dois résoudre en ce moment, je crois que ce chercheur n’a qu’effleuré la pointe d’un iceberg aux proportions insoupçonnées!

― Aux proportions de phi? lança Julian.

― Ce n’est pas bête, répondit Jennifer, puisque phi possède un nombre infini de décimales après le point! On entendit des branches d’arbres craquer.
================

Recevez les 3 premiers chapitres du roman Nauranéüs – Le second Mécanisme

« Bien le bonjour humain d’une autre époque. Vous devez savoir que la quête de Jennifer Saint-Cleerc est loin d’être terminée. J’ai été dans l’obligation d’intervenir et de modifier le cours du temps… Au moment où vous lirez ces lignes, les Cerbères du Silence ont décidé de s’en prendre à l’Élue. Je dois la protéger. »
Signé, Théobald Antariuus Proculus.
 
Recevez les 3 premiers chapitres du roman Nauranéüs – Le second Mécanisme et embarquez dès maintenant dans les nouvelles aventures de Jennifer Saint-Cleerc.
 
D’ici quelques minutes, vous pouvez commencer à lire une fabuleuse aventure !