Archives mensuelles : avril 2015

Une confidence de L. A. Griffont

Une confidence

Écrire a d’abord été une thérapie. Je désirais me libérer de toutes ces émotions enfouies au fond de mon âme.

Ensuite, j’ai fait la même erreur que bien des débutants : j’ai révélé mon secret à mon entourage. Ceci a repoussé la sortie de mon premier roman de près de trois ans. Je n’osais plus parler de certains sujets, car je craignais que des personnes de mon entourage ne s’y identifient. À chaque scène, je bloquais durant des mois, car je pensais à ma famille, à mes amis. Allaient-ils croire que j’avais vécu personnellement toutes les scènes?

J’ai vraiment commencé à écrire lorsque j’ai déclaré à mon entourage que j’avais cessé d’écrire.

Une citation de L. A. Griffont

Une citation

« Écrire un roman, c’est traverser un immense labyrinthe dont les murs et les plafonds seraient remplis de magnifiques fresques. Il y a toutefois un souci : votre unique source de lumière est une faible bougie. Il vous arrivera souvent de vous tromper de chemin, vous serez inquiet, un sentiment de solitude vous envahira, il vous sera impossible de vous rappeler l’intégralité de ces beautés après le départ du labyrinthe. Une seule chose est certaine : il y a bel et bien une sortie qui vous attend. »

 L. A. Griffont