Archives mensuelles : juillet 2016

J’adore le style journal intime

Est-ce qu’il n’y a que moi qui craque devant un mignon journal intime tout de cuir recouvert ?

Premièrement, le cuir me fait rêver. Sa texture, son odeur, son apparence. Ensuite, seulement l’idée de soulever la couverture pour y découvrir des secrets, des confidences et des révélations intimes suscite en moi une curiosité à peine voilée. J’adore ces petits bijoux, fiers représentants d’une époque éloignée.

Capture d’écran 2016-07-22 à 11.45.38

Disponible chez https://www.amazon.com bien entendu !

Déjà 2030 mentions « J’AIME » !

Wow ! Déjà 2030 mentions « J’AIME » au moment où j’écris ces lignes sur ma page https://www.facebook.com/MagicaeVerba/

SUPER ! Merci, merci, merci à vous tous de votre participation et de votre soutien. J’apprécie du fond du cœur, vraiment.

Sur ces mots d’introduction, j’en profite pour vous inviter sur une autre de mes pages. https://www.facebook.com/nauraneus/

Vous seriez des amours si vous preniez une petite seconde pour cliquer sur J’aime la page !

Comme vous le savez, je suis romancière. J’y publierai bientôt des extraits du deuxième tome de cette saga animée d’aventures fantastiques. Et, je serais très heureuse de vous en faire profiter.

Pour l’instant, voici un petit résumé.

————-

Les aventures fantastiques de Jennifer Saint-Cleerc reprennent de plus belle lorsque l’historien Dean Ruushwilde lui confirme l’existence, dans un château médiéval français, d’une tapisserie hantée portant la signature de son ancêtre.

Sa quête des douze sagesses est loin d’être terminée et, à coup sûr, elle sera parsemée d’embûches dressées par les Cerbères du Silence.

La France, pays de légendes, d’abbayes cisterciennes et de librairies anciennes, chuchote son mystérieux message. Dans l’ombre, le Prophète assume son rôle de guide.

Des évènements laissent présager un rebondissement inattendu à cette saga unique.

Jennifer acceptera-t-elle le voyage proposé par Dean? Succombera-t-elle à l’envie de se lancer sur les traces de ses ancêtres?

À suivre…