L’auteure

Née en 1971 dans un minuscule village de la péninsule gaspésienne, L. A. Griffont a grandi près de la mer, entourée de ses parents et de ses grands-parents maternels.

Alors qu’elle n’a que trois ans, ses parents déménagent dans le village voisin. La nouvelle résidence est située le long d’une rivière bordée de peupliers. De l’autre côté de la rue, une forêt presque vierge attend d’être découverte. C’est là qu’elle passera la majeure partie de son enfance à jouer à des chasses au trésor imaginaire en compagnie de son labrador.

Enfant unique, rebelle et solitaire, la jeune fille préfère lire plutôt que de jouer avec ceux de son âge. Exploratrice dans l’âme, elle se souvient de tous les emplacements où étaient cachés ses petits coffres remplis d’objets inusités. Malheureusement, une inondation majeure vient engloutir ses trésors en 2007.

La rue où elle a grandi disparait sous l’appellation lugubre de « zone sinistrée », et sa maison natale est démolie.

L. A. Griffont a d’abord étudié en administration des affaires, en graphisme Web et en bureautique.

À l’âge adulte, elle rencontre l’amour et déménage dans la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie. Son conjoint et elle créent une entreprise d’une dizaine d’employés dans laquelle elle occupe le poste d’adjointe à la direction pendant une vingtaine d’années et délaisse son côté créatif au profit d’un travail routinier.

Au plus profond de son âme, L. A. Griffont est une rêveuse. Une rébellion s’annonce. Sur une période de quatre ans, elle étudie, achète des livres et apprend à écrire un roman de manière autodidacte. Elle griffonne des textes. Elle écrit. D’abord comme thérapie pour se libérer l’esprit, puis par pur plaisir.

Inspirée par ses souvenirs d’enfance et attirée par la mer de nouveau, elle habite à présent un havre de paix en bord de mer et partage son temps entre la gestion de son entreprise et l’écriture de ses romans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.